Partagez | 
 

 sujet commun ♦ cours d'armes et d'artefact magique {act I}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



- One Winged Angel -
avatar

- One Winged Angel -
☾. Âge : Quarante-et-un hivers se sont écoulés pour toi, et tu ne comptes plus le nombre d'années passées sur les routes.
☾. Côté cœur : Parfait célibataire, tu ne parviens à te fixer.
☾. Inscription à l'Université le : 24/06/2018
☾. Sortilèges rédigés : 544

MessageVen 29 Juin - 14:17





I took a walk on a Saturday night,fog in the air, just to make my mind seem clear where do I go from here? I see my breath pushing steam through the air, shaking hands run through my hair, my fears, where do I go from here?

Tu sembles dormir sur ton bureau, mais ce n’est pas le cas. Car un long soupir traverse tes lèvres, et tu rouvres tes émeraudes pour fixer Zephyr du regard. C’est impressionnant le déni qu’il dégage, mais tu en es immunisé. Il te rappelle plus ou moins gentiment que tu es censé commencé ton cours dans une vingtaine de minute, et ton tableau demeure toujours propre, vide, sans la moindre trace de craie dessus. Ce qu’il y a de bien avec toi, Sergueï, c’est que tu n’es pas épuisant avec les femmes de ménages. Tu souffles, tu croises les bras, et tu essayes d’ignorer tant bien que mal ce rabat-joie. Tu pourrais te défiler, ton absence ne fera qu’arranger tes élèves sans doute. Bah oui, tu n’es pas idiot. Tu as beau n’avoir jamais posé les pieds dans une école, tu es resté suffisamment longtemps dans celle-ci pour savoir que les élèves sont toujours heureux d’apprendre que leur professeur répond aux abonnés absents. C’est d’ailleurs ce que tu t’apprêtais à faire, mais ton collègue t’a rattrapé par le col. Va savoir pourquoi, ça t’a donné une illumination. Tes ailes bruissent, s’agitent et tu fais volte-face pour empoigner son col afin de s’assurer d’avoir toute son intention. « Je sais ! Je sais, je sais, je sais ! Ecoutes-écoutes, j’ai une idée ! Je ne sais pas leurs niveaux, je sais pas s’il y a des nuls ou des excellents, alors je reprends les bases, j’commence par les épées et la dernière demi-heure, on ira au gymnase pour la pratique. Ou avant, tout dépendra s’ils ont l’esprit lent ou pas, qu’est-ce que t’en dis ? » Ta proie ronchonne tant tu es en train de froisser sa chemise alors qu’il venait tout juste de remettre le col comme il faut. Il hoche la tête, il t’envoie promener et te dit simplement de faire comme tu veux. Parfait ! C’est tout ce que tu voulais savoir ! Mais il compte bien te laisser te démerder avec eux, alors il s’en va de ta salle de cours pour te laisser le temps de préparer ce que tu veux. Tu dévisses le bouchon de ta flasque, tu avales une bonne gorgée de rhum pour te donner du courage et tu te mets à écrire au tableau :

ПЕРВЫЙ КЛАСС : ВОЛШЕБНЫЕ МЕЧИ. *


Tu commences relativement fort en écrivant l’intitulé dans la mauvaise langue. Mais, peut-on vraiment te blâmer ? Tu n’as déjà pas la plume de Molière dans ta langue natale, alors en anglais … C’est un désastre. Et comme tu es trop obnubilé par ce que tu voulais faire, tu n’as même pas fait attention à cette petite boulette. De toutes façons, ce n’est pas comme si c’était important. C’est juste pour que, d’entrée de jeu, ils sachent dans quoi ils foutent les pieds. Enfin là, ils ne vont pas savoir grand-chose hormis s’il y a deux-trois pro du cyrillique russe dans le lot pour faire la traduction aux autres. Et comme tu réfléchis mieux en hauteur, tu t’es envolé brièvement pour aller te percher sur une des poutres qui maintient le toit au-dessus de ta tête. Tu as pris quelque feuille, tu traces la disposition des tables ainsi que des places assises et tu te prépares à te faire un petit mémo pour retenir leurs noms. Tu ne devrais pas avoir de mal pour certain, mais qui sait ? Peut-être que tu vas avoir des nouveaux que tu n’as pas eu l’année dernière. Et si c’est le cas, t’espères que les anciens leur ont fait le topo sur ta personnalité plutôt … Complexe.

Tic tac boum, l’heure sonne, et tu n’es toujours pas redescendu.

En faites, tu t’es endormie sur ta poutre, bras et pieds balançant dans le vide. Tu as commencé à ouvrir les yeux quand tu as entendu les portes s’ouvrir, les chuchotements se densifiaient, les rires, et les chaises traînaient sur le parquet. Tu te redresses un peu, tu te frottes les yeux avec la paume de la main gauche pour faire de nouveau qu’un avec la réalité. Ils ne t’ont pas vu, hormis si quelques-uns ont levés la tête. Alors ta voix résonne dans la pièce. « Vous ne savez pas entrer en silence dans une salle de classe ?! » La tonalité de ta voix était forte, et remplie de mauvais sarcasme. Tu finis par descendre de ton perchoir, te réceptionnant lourdement sur tes deux jambes sans flancher. Tu es un petit gabarit, mais tu sais soigner tes entrées. Ou tes apparitions en l’occurrence puisque tu n’es pas sortit de cette salle depuis le début de ce poste. Tu bailles, tu ne te retiens pas et tu frottes l’arrières de ton crâne en déambulant dans les allées. « Professeur Zaïtsev, à v’tre service. J’ai déjà eu certain d’entre vous auparavant, mais j’ai une mémoire visuelle de merde. Alors comptez pas sur moi pour me souvenir de vos noms ou de vos visages. Sauf si vous me cassez les couilles en classe, là z’êtes sûr que j’vais le retenir. » Cela a le mérite d’être direct, franc, concis et précis. De toutes façons, tu ne comptes pas passer par quatre chemins avec eux, et tu n’es pas fils de bourge alors le petit doigt en l’air et les manières : très peu pour toi. Une tirade aussi longue, cela t’a asséché la gorge, alors tu te remets à boire à ta flasque -qui n’avait pas quitter ta main depuis la première gorgée, notons-le- et tu avais repris. « J’sais pas ce que vous valez, alors j’reprends les bases. Trois quarts d’heure, voir une heure, c’est théorie. Et à la fin, on bouge au gymnase pour la pratique pendant le temps restant du cours, des questions, protestations, suggestions ? » Petit temps en suspens, tu en déduis que non. Tant mieux, tu n’allais pas les écouter de toutes façons. Enfin sauf pour les questions possiblement, mais tu veux finir ton introduction avant alors tu coupes court. Tu reprends en te redirigeant vers le tableau. « Epée magique aujourd’hui, ça va prendre trois-quatre cours le temps de balayer le tout, et après on verra selon si vous préférez enchainer avec les lances ou avec les boucliers. Pour commencer, est-ce que quelqu’un peut me citer au moins dix épées considérées comme légendaires et qui ont été enchanté par un mage ? » Houlà, t’en demandes peut-être un peu beaucoup, non ? Non. Tu estimes que non en tout cas, et que c’est un bon test pour voir jusqu’où s’étant leurs cultures générales concernant ta matière.


* Cours premier : les épées enchantées.

(c) SIAL ; icons tweek ✩


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne



- wrath is my sin -
avatar

- wrath is my sin -
☾. Âge : 24 ans.
☾. Côté cœur : Aussi libre et indomptable que ses flammes.
☾. Grimoire :
Wrath or Salamander


☾. Inscription à l'Université le : 05/04/2018
☾. Sortilèges rédigés : 336

MessageMer 4 Juil - 12:19

Le cours d'armes et d'artefact magique et sûrement celui que tu préféres ici à Stonehenge. Pas étonnant que ta spécialisation soit en rapport à ça. Tu ferais volontiers bien des années supplémentaires pour te perfectionner dans la création d'armes magiques pour plus tard toucher à ton but celui de fabriquer les talismans qui sont remis à tout les mages lors de leurs entrées à Stonehenge. Il fallait être méticuleux et surtout armé d'une patience sans failles. C'était contradictoire avec ton caractère de feu mais dans cette activité la, t'avait trouvé un moyen de te concentrer, de te poser et de faire quelque chose de tes dix doigt et il parait que ça fonctionnait plutôt bien. Tu rentrais dans la classe, en silence, les mains dans les poches, t'avais fait la fête la veille une fois de plus et savoir que t'allais sûrement te taper de la théorie te faisait clairement soupirer, comment t'endormir un peu plus.

Très belle arrivée du prof, qui fait sursauter quelques élèves, tu te contentes de sourire en coin avant d'aller t'asseoir à une place, t'asseyant de manière nonchalante alors que tu retiens un bâillement de l'espace. En effet de la théorie avant de bouger pour les choses sérieuses, tu retiens un soupire alors que tu sors un bloc note ainsi qu'un stylo au cas ou tu devrais noter quelque chose. Les autres, les nouveaux sont surpris, tu le vois dans leurs yeux. Oui c'est souvent l'effet que procure de prof un peu brute aux premiers abords pourtant toi tu le trouves plutôt appréciable. Et la il rentre dans le tas avec les épées magiques. Tu attends un instant, balayant du regard les autres alors que tu es à moitié avachi sur la table de ton bureau. C'est un silence épique qui se profile. Tu attends avant de faire un semblant de lever de main pour finalement prendre la parole. "Déja Excalibur, planté dans la cours de l'université." Tu te redresses légérement, histoire qu'il vienne pas t'en mettre une pour te tenir correctement. "Celle de Galaad aussi ou même Gatalyn l'épée de Gauvain. Dans la mythologie nordique, il y avait L’épée de vie de Freyr qui avait le pouvoir de combattre seule, l'épée de Heimdall et même celle de Odin lui même." Tu te tais, t'en avais donné la moitié. "Glamdring aussi c'était l'épée de Gandalf par contre." Tu esquisses un sourire malicieux. Quoi? Oui c'était une épée légéndaire d'un mage légendaire dans un film, et alors? Pour toi c'était tout autant important, même si tu savais que t'avais fais rire quelque personne, Serguëi n'allait pas forcément rire. Tu effaces le sourire de ton visage avant de croiser les bras sur ton bureau.

_________________

Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



- to the glory of Morgue -
avatar

- to the glory of Morgue -
☾. Âge : 19 ans
☾. Côté cœur : Célibataire, un petit cœur en quête de passion arrive à battre même sous la morsure du froid
☾. Grimoire :
☾. Inscription à l'Université le : 02/06/2018
☾. Sortilèges rédigés : 299

MessageJeu 5 Juil - 1:12


En arrivant à Stonehenge, Niniän avait beaucoup d'attentes concernant le cours d'armes et artefacts magiques. Physiquement, le jeune homme savait qu'il n'était pas forcément le plus balèze. Il comptait donc beaucoup sur les possibilités que lui offraient la magie pour apprendre à se défendre. Et sur les artefacts magiques en général, le mage de glace trouvait qu'il y avait une véritable beauté dans ces objets. Niniän adorerait posséder une carte magique, objet rare qui montrait sur demande n'importe quelle partie du monde. Une sorte de Google Earth en plus magique et en plus performant.
Comme à son habitude, Niniän arriva en cours les cheveux dans un style subtilement coiffé décoiffé. Il posa son sac en bandoulière à côté de lui en sifflotant avant de s’asseoir à un bureau, de sortir son cahier et son stylo plume.

Niniän écarquilla grand les yeux et arrêta net son sifflement devant l'arrivée tonitruante du prof. Voilà un prof... original. Apostrophant les élèves, parlant comme s'il en avait rien à foutre d'eux. S'il était là à leur faire cours il était certainement un expert dans son domaine. Ça sentait le caractériel mais le programme du cours rassura finalement Niniän. L'air de rien le prof avait l'air d'être plus organisé qu'il n'en avait l'air. Et les épées magiques. Voilà une bonne entrée en matière.
Le jeune homme leva les yeux aux ciel en remarquant un peu plus loin Elendil, carrément avachi sur sa table. Ce fut donc d'autant plus étonnant pour Niniän lorsqu'il vit le mage de feu répondre à la question du professeur en citant un bon nombre d'épées magiques.

- Pfff toujours obligé de faire son intéressant lui... murmura t'il pour lui même. Son intonation était cependant amicale, avec un sourire bienveillant même si également un peu moqueur. Niniän appréciait Levy, malgré qu'ils ne pouvaient pas s'empêcher de s'embêter et de se provoquer gentiment mutuellement.

Niniän n'avait pas envie intérieurement de se faire remarquer dès le premier cours. A la base, il avait pensé rester dans son coin à prendre des notes. Mais il ne pouvait pas laisser la flammèche avoir le beau rôle. Une étincelle de compétition dans le regard, il leva rapidement la main avait de répondre.
- Je connais Fragarach, l'épée ancestrale gardienne du peuple de Dana habitant sur l'île de Man. Il y a également Dainsleif, une épée viking qui fut corrompue par de la magie noire, obligeant son possesseur à tuer quelqu'un si elle venait à être dégainée...

Le mage de première année était quand même satisfait. Il n'aurait pas pu citer dix épées du tac au tac de toute façon. Et les deux épées qu'il venait de citer n'étaient pas forcément les plus connues. C'était peut-être risqué avec ce prof, mais l'envie de finir sur une note plus légère comme Levy fit qu'il continua sur sa lancée.
- Et aussi Rhindon, l'épée des rois de Narnia, offerte par le Père Noël en personne à Peter Pevensie.   Bah quoi, les chroniques de Narnia étaient également un monument de la fantasy ! D'ailleurs son auteur et Tolkien avaient été contemporains et amis...
Il se tût finalement, laissant d'autres élèves émettre des propositions.

_________________


Justice has to be cold



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



- to the glory of Morgue -
avatar

- to the glory of Morgue -
☾. Âge : 24 printemps qu'elle foule la terre, la parcoure d'un bon pas et la découvre avec des yeux toujours curieux et en quête de vérité.
☾. Grimoire : Gamine de l'Ombre aspirant à la Lumière ♚ Sarcasme mordant, mur essuyant les assaut ♚ Luxure chez les 7 PC ♚ Effrayé par les fantômes ♚ Espoir d'un avenir heureux
☾. Inscription à l'Université le : 07/06/2018
☾. Sortilèges rédigés : 100

MessageVen 20 Juil - 16:09


   
another day of sun. - feat. rowena mayfair
Tu t’ennuies, faut croire que tu as pas pris assez de cours avec ta spécialisation aussi tu ne sais pas trop comment tu as fini par atterrir au cours sur les armes et les artefacts magiques, ça peut être utile pour ta mission avec le groupe cela dit. Tu n’es pas vraiment à ta première année à Stonehenge, aussi tu ne cilles même pas devant les actions et les paroles du professeur, il y a de tout à Stonehenge et tu as appris à encaisser, enfin ça c’est avant l’université mais passons. Sortant de quoi noter, tu observes tes camarades te demandant lequel répondra d’abord à la question du professeur, tu n’es pas fan de la pratique donc en soi le silence interminable ne te dérange et tu ne comptes pas vraiment la ramener pour étaler ta science, après tout si tu peux gagner genre dix minutes de rab en théorie, tu diras pas non. Tu écoutes d’une oreille attentive Elendil, pas parce qu’il est ton meilleur pote ou que sa réponse t’intéresse, tu as depuis longtemps opté pour l’option « je notes les informations du professeur qui vont sûres plutôt que celles des élèves qui sont moins sûres » mais plus parce que vous êtes liés. Monsieur colère donne des réponses qui te semble juste avant de t’arracher un rire face à sa dernière réponse, un rire que tu camoufles du mieux que tu pouvais par une toux manquerait plus que le professeur retienne ton nom à cause de ça. Tu as pourtant beaucoup de mal, à retenir la véritable explosion de rire qui sommeille en toi quand un deuxième membre de votre groupe se met à répondre et conclu comme le premier avec une boutade qui fait sourire les autres élèves. Un sourire ironique sur les lèvres, tu lèves la main pour prendre la parole afin d’ajouter deux autres épées et aussi faire comprendre que les péchés sont présents dans ce cours pour amuser la galerie. Votre groupe commence tout juste à être connu, il est temps de le faire entrer dans la légende en provoquant l’ire d’un professeur qui semble clairement instable. « Pour compléter la liste de mes deux camarades, j’ajouterais Hrunting et Naeglind, les deux épées magiques de Beowulf. Il y a aussi Angurva qui permet de savoir grâce à la luminosité de ses runes si notre époque est un temps de guerre ou de paix. Et Leochain une épée magique de Fergus Mac Roeg et affilié aussi au peuple de Dana qui vient d’être mentionné. Enfin, ma préférée c’est celle de Godric Gryffondor, forgée par le roi des Gobelins, le mage l’a pourvu de runes afin qu’elle apparaisse afin d’aider ceux qui sont véritablement ses héritiers, de purs gryffondors quoi… » Tu affiches un sourire ironique sur la fin, tu as fait moins visible dans ton renvoie aux épées magiques de fictions mais tu es sûr que tout le monde a compris dans la pièce ne serait que parce que Harry Potter et souvent associé à votre monde, à tort. Tu as un peu déformé l’œuvre de base en faisant de l’omission mais tu restes fière de toi et au vu de la tête de certains de tes camarades, votre trio vient de faire des étincelles. Tu espères que cela va aider votre groupe à briller parce que tu sens que c’est en devenant populaire et en vous assurant un certains prestige que vous allez pouvoir réussir votre mission.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



- One Winged Angel -
avatar

- One Winged Angel -
☾. Âge : Quarante-et-un hivers se sont écoulés pour toi, et tu ne comptes plus le nombre d'années passées sur les routes.
☾. Côté cœur : Parfait célibataire, tu ne parviens à te fixer.
☾. Inscription à l'Université le : 24/06/2018
☾. Sortilèges rédigés : 544

MessageVen 20 Juil - 17:03





I took a walk on a Saturday night,fog in the air, just to make my mind seem clear where do I go from here? I see my breath pushing steam through the air, shaking hands run through my hair, my fears, where do I go from here?

Putain, t’avais posé une simple question, et faut que ces sales gosses te prennent déjà le chou. Ils ont vraiment été con à Stonehenge pour t’embaucher, parce que la patience et toi, ça fait deux. Aller, contentes-toi de faire le tri parmi leurs conneries. Tu connais Elendil maintenant, tu sais que c’est son genre de détendre l’atmosphère avec la plaisanterie. « Non-non, les épées de fictions, ça ne compte pas. Ça serait trop facile sinon. T’es juste un peu plus malin que les autres parce que t’as eu le déclic de pas chercher bien loin. J’ai presque envie de pas te la compter tant ça parait évidant. » Ton sourire s’élargit, c’est que tu serais assez tordu pour ça en plus. Mais comme tu l’aimes ce petit, tu ne vas pas le faire. T’écoutes la réponse des deux autres, et tu commences à fulminer doucement. Tu préfères cela te concentrer sur les deux nouvelles épées donnaient, glissant une petite anecdote au sujet de Dáinsleif « Ah ouai, celles-là, c’est une petite vicieuse. Mais tant qu’elle est dans son fourreau, tu peux te battre avec. Ce qui est encore plus dégueulasse, c’est que c’est pas tant le fait qu’elle soit possédée. L’épée ne prend pas possession de ton corps et fais de toi un assassin de classe S. Non-non, c’est surtout à cause du fait que les blessures provoquées par cette épée ne guérissent pas. Tu peux essayer tout ce que tu veux. Si Dáinsleif te touche, tu finiras par crever, très lentement, histoire de bien te laisser le temps pour te vider de ton sang. » Dit comme ça, c’est un peu flippant quand même, surtout que ça te fait sourire.

Pauvre abruti, ton but ce n’est pas de les traumatiser. Oh puis, ils en verront d’autre. Pendant que tu attends d’autres réponses, tu fouilles dans tes placards. En faites, si tu as autant d’attache et de conviction pour cette épée, c’est surtout parce que tu en es le propriétaire depuis ton expédition en Norvège, soit depuis neuf-huit ans. Tu ne t’en es jamais servi jusqu’ici, t’es bien trop amoureux de ton arc pour ça. Mais tu l’as prise avant tout pour enrichir ta collection personnelle. Elle est légère, très maniable. Elle ne rate jamais sa cible en plus de causer des blessures insoignables comme tu l’avais dit un peu plus tôt. Bref !
Elle était trop parfaite pour toi pour la laisser pourrir dans un glacier. Tu finis par la sortir de ton inventaire, elle ainsi que deux katanas et une autre tandis que tu écoutes la réponse de cette fille qui se fait chier dans ton cours. Qu’elle ne te dise pas que ce n’est pas vrai, ça se voit à trois kilomètres. Tu lui fais aucun commentaire à ce propos, parce que y en a un autre qui te titille. « Le prochain qui me donne une épée fictive, j’lui fous Dáinsleif dans le cul si profondément que celui qui arrivera à lui retirer s’appellera le Roi Arthur. »

T’es sérieux ? Vu ta mine aggravée, ton air défoncé et ton sourcil relevé, ça se pourrait. C’est de leur faute aussi, tu leur as dis que tu ne voulais pas d’épée fictive. D’autant plus que les meilleures plaisanteries sont les plus courtes. Donc si tu avais légèrement souris pour Glamdring, les autres avaient pété tout ton amusement. « La liste n’est pas complète du coup avec vos conneries, mais j’vais vous aider un peu. Excalibur ok, Gatalyn ok. L’épée de vie et l’épée d’Odin, ok aussi. Pour la petite info, l’épée d’Heimdall, c’est Hǫfuð. Un demi-point, j’aime bien avoir les noms. Hrunting et Næglind, c’est validé aussi. Fragarach, ok. Et Dáinsleif. » Dis-tu pour finir en la montrant histoire qu’ils la voient au moins une fois dans leur vie. Tu la reposes sur ton bureau, et tu saisies les deux katanas. « Il vous en manque une, z’êtes nuls, y en a tellement. Déjà, rien qu’avec les 9 neuf épées de Mahome, vous aurez mâché trois-quarts du boulot. Plus Excalibur qu’est ici, ça faisait 10. Mais on tourne beaucoup autour des épées françaises et nordiques, alors j’vais élargir vos horizons. Masamune et Muramasa. J’suis déçu que vous soyez capable de me sortir des épées fictives sans me parler de ces katanas dont on voit les noms partout dans les jeux vidéo. C’est spécial pour celles-là, parce que ce n’est pas le nom des Katanas, mais de leurs forgerons. Les lames Muramasa sont capable de tout trancher et ont soif de sang, mais elles ont tendances à porter malchance à leur adversaire. Tandis que les Masamune ont une lame si parfaite qu’on raconte que planté dans une rivière, elle tranche feuille, poisson, et même le fil de l’eau. Toi là ! »

Tu claques des doigts, tu cherches son prénom, le petit qui t’a donné le nom de Fragarach. Putain, pas moyen… Bon tant pis. Tu lui jettes Muramasa dans les mains et tu dégaines Masamune. « Viens là Blondie, tu vas me servir de démo’.  Te chie pas dessus, dégaine. Un katana, ça se manie avec les deux mains, alors si j’en vois une dans tes poches, j’te la coupe c’est clair ? » Il sait pas manier un sabre ? Et bah tant pis ! Tu vas lui apprendre ! T’es là pour ça après tout !

(c) SIAL ; icons tweek ✩


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne



Contenu sponsorisé


Message

Revenir en haut Aller en bas
 
sujet commun ♦ cours d'armes et d'artefact magique {act I}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sujet-commun : Intrigue 1
» [Cours commun] Premier cours : les épouvantards
» [Finie] Envoi vers les participants en cours.
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S T O N E H E N G E. ☾ :: stonehenge university :: ancillary buildings :: classrooms-
Sauter vers: