Partagez | 
 

 les races.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



h . a . r . z
avatar

h . a . r . z
☾. Âge : Nul ne connait son âge véritable, elle semble ne pas subir les effets du temps. Bien qu'en apparence, on lui donnerait à peine quarante ans.
☾. Côté cœur : Qui oserait seulement lui demander ?
☾. Inscription à l'Université le : 15/02/2016
☾. Sortilèges rédigés : 79

MessageLun 10 Sep - 16:35

mages
béni soit la magie qui coule dans nos veines

Ils portent le nom de mages ou magiciens, ces hommes et ces femmes qui possèdent la capacité d'utiliser leur cerveau d'une manière qui diffère de celle des humains. cette capacité se transmet à l'enfant par ses deux parents, et uniquement de cette façon. ils peuvent percevoir et manipuler les énergies psychiques, matérielles ou naturelles. chaque mage peut grâce à l'utilisation d'un talisman orné d'un joyau parangon, interagir avec ces trois sortes d'énergies. cependant à la puberté une affinité particulière se dégage avec l'une de ces classes d'énergies et le mage développe alors ce qu'on appelle un don inné en lien avec cette affinité. Les mages existent depuis la nuit des temps, sous différents noms. Ils savent aujourd'hui que pour vivre en paix avec les humains, ils doivent éviter de révéler leur véritable nature. Certains prônent la discrétion et l'utilisation de la magie qu'en cas d'absolue nécessité et toujours à des fins bénéfiques comme les merliniens, d'autres (les morganiens) revendiquent généralement le contraire : la manipulation des esprits humains qu'ils considèrent comme inférieurs, et l'utilisation de la magie à pour assouvir leurs désirs personnels.

speredis : Au fil des siècles, les Speredis ont porté de nombreux dons. L'un des plus récurrents fût celui de Devins, des mages solitaires voyageant à travers le monde ; survivant sans famille ni amis, grâce à leur don de l'esprit. Gardiens des secrets du temps, bons nombres d'entre eux furent pourchassés pour leurs précieuses mais néanmoins dérangeantes prophéties. Lors des rituels, on symbolise un ou plusieurs Speredis par une figure complexe nommée Teir ; elle est représentée sur la base d'un triangle contenant des cercles entrelacés.

C'est de l'intangible force de l'esprit dont les Speredis sont maîtres. Illusion, divination, projection astrale.. chaque mage possédant un don inné nécessitant l’utilisation de la force de son esprit est considéré comme appartenant à la classe des Speredis. Lorsqu'ils entrent à l'université, les Speredis se voient offrir par la doyenne une pierre précieuse, un joyau d'une pureté exceptionnelle et d'un rouge écarlate : un rubis parangon. Une pierre dont ils seront libres d'orner l'objet de leur choix afin d'en faire un talisman.

danvezis : Il fut un temps, ces maîtres de la matière, davantage considérés comme des savants que des magiciens, ont porté le nom d'Alchimistes : des génies à l'origine de la notion de transmutabilité. Qu'elle soit inerte ou organique, la maniabilité de la matière n'a aucun secret pour les Danvezis. Lors des rituels, on représente symboliquement un (ou plusieurs) Danvezis par un dessin complexe nommé Unan ; il est tracé sur la base d'un cercle qui en contient d'autres, entrelacés.

Un Danvezis est naturellement capable de cerner tous les aspects pourtant complexes liés à la transmutabilité de la matière. Il s'agit probablement des mages les plus à l'aise avec l'une des notions élémentaires de la magie : l'échange équivalent. Rien ne disparaît vraiment, et tout se transforme. Ils excellent tout particulièrement dans les sortilèges de métamorphose, et de manipulation de la matière, forcément. Lorsqu'ils entrent à l'université, les Danvezis se voient offrir par la doyenne une pierre précieuse, un joyau d'une pureté exceptionnelle et d'un bleu profond : un saphir parangon. Une pierre dont ils seront libres d'orner l'objet de leur choix afin d'en faire un talisman.

anienis : Jadis, ils ont également porté le nom de Druides, une communauté très fermée vivant recluse dans les profondeurs des forêts celtes. Les druides étaient des mages puissants, proches de la nature et des éléments. Leur nombre faisait leur puissance, et leur savoir sur le monde et ses secrets était bien grand. Lors des rituels, on représente symboliquement un (ou plusieurs) Anienis par un dessin complexe nommé Pevar ; il est tracé sur la base d'un losange contenant des cercles entrelacés.

Les Anienis possèdent un lien étroit avec la nature qui se manifeste par un don inné faisant écho à mère nature et donc : aux éléments naturels ou encore au cycle de la vie et de la mort. Un Anienis se caractérise également par son étrange facilité à concocter de puissants philtres et potions. Ce qui en réalité, n'a rien d'étonnant en observant que les ingrédients qui les composent proviennent essentiellement de la nature. Il va sans dire qu'ils sont également particulièrement doués pour l'apprentissage des sortilèges élémentaires. Ceux qui puisent dans l'essence même de la nature : l'énergie vitale. Lorsqu'ils entrent à l'université, les anienis se voient offrir par la doyenne une pierre précieuse, un joyau d'une pureté exceptionnelle et d'un vert éclatant : une émeraude parangon. Une pierre dont ils seront libres d'orner l'objet de leur choix afin d'en faire un talisman.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heirs-of-stonehenge.forumactif.com



h . a . r . z
avatar

h . a . r . z
☾. Âge : Nul ne connait son âge véritable, elle semble ne pas subir les effets du temps. Bien qu'en apparence, on lui donnerait à peine quarante ans.
☾. Côté cœur : Qui oserait seulement lui demander ?
☾. Inscription à l'Université le : 15/02/2016
☾. Sortilèges rédigés : 79

MessageMar 11 Sep - 11:28

sidhes
il n'y a de fées qu'aux yeux de ceux qui croient en elles
Les sidhes sont le peuple féerique immortel chargé de garder les portes du Royaume d'Avalon. Ce sont des créatures très séduisantes et envoûtantes, on distingue les Sidhes fastes (aussi nommés : Seelies), bons et généreux; ils sont de nature joueuse et protectrice. Mais également les Sidhes néfastes (aussi nommés : Unseelies) de nature malveillante; ils sont malicieux, et n'hésitent pas à transgresser les règles.

Les sidhes, créatures dotées du libre arbitre peuvent tour à tour, devenir fastes et néfastes, les fées sont réputées pour avoir une humeur changeante mais également pour être de véritables maîtres dans l'art magique de la tromperie.

Ils peuvent prendre à loisir la forme d'un être humain, d'un papillon ou celle d'une petite fée rayonnant d'une lumière bleutée. Ils peuvent également user habillement de changelins pour duper leurs adversaires. Autant dire que la magie de métamorphose et celle-ci quelque soit sa forme, n'a aucun secret pour eux. Ils peuvent également user de magie, et donc prononcer des incantations et pratiquer des rituels à la façon des mages mais sans utiliser de talisman. Les Sidhes ne peuvent se reproduire ce qui est à l'origine de leur fascination légendaire pour les nouveaux-nés humains qu'ils ont tantôt béni et protégé, tantôt enlevé et massacré ; ils viennent au monde dans une bulle d'eau magique dont émane une forte lueur bleutée, remontant lentement des profondeurs du lac menant à Avalon.

Durant la grande guerre, les sidhes en fidèles alliées de Merlin se sont sacrifiées pour l'aider à enfermer Morgane et ses sbires à Avalon. Elles ont traversé le portail, accompagnées de Merlin afin de refermer les portes du Lac de l'intérieur. Depuis ce jour le Lac était resté stérile, plus aucune magie ne l'animait, incapable de donner naissance à de nouvelles fées. Le prince des sidhes était resté à Stonehenge, pensant être le seul survivant de son espèce. Cependant, quelques fées à travers le monde ce sont cachées, dissimulées pendant tout ce temps. Lorsque pour une raison encore inconnue, le lac s'est à nouveau éveillé laissant sortir ainsi Morgane et son armée, ni Merlin, ni aucune fées n'ont été aperçu.

Le peuple des fées s'organise autour d'une certaine hiérarchie complexe, entre la royauté et le système militaire. Le roi des Sidhes est le chef suprême, viennent ensuite les princesses et les princes, ceux qu'il affectionne tout particulièrement et qu'il considère comme ses propres enfants. Ces derniers commandent aux ambassadeurs du peuple des fées, présents aux quatre coins du monde afin de poursuivre différentes quêtes et missions, plus ou moins louables en fonction de la nature du prince qui les dirige. Enfin, le reste du peuple des sidhes est relativement libre mais doit répondre de leurs actes à l'ambassadeur du pays dans lequel ils ont décidé de s'installer. Une fée ne peut mourir que si on lui arrache le cœur, ou la tête. On peut également la tuer en la privant de ses ailes, dans ce cas la fée agonise parfois pendant des années durant ! Avant de succomber ..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heirs-of-stonehenge.forumactif.com



h . a . r . z
avatar

h . a . r . z
☾. Âge : Nul ne connait son âge véritable, elle semble ne pas subir les effets du temps. Bien qu'en apparence, on lui donnerait à peine quarante ans.
☾. Côté cœur : Qui oserait seulement lui demander ?
☾. Inscription à l'Université le : 15/02/2016
☾. Sortilèges rédigés : 79

MessageMar 11 Sep - 11:31

sluagh
nous sommes les ombres éternelles
Si la magie offre un incroyable éventail de possibilité pour les mages les plus doués, certains sont de véritables perfectionnistes, toujours à la recherche d'un rituel plus puissant, pour obtenir toujours plus de pouvoir ; car si la magie permet de guérir bien des maux, il y en a un dont elle ne peut guérir les mages : la vie. La vie, cette maladie dont chaque être vivant est voué à mourir.

Et c'est souvent en voulant contrecarrer le cycle naturel de la vie qu'un mage se voit devenir un Sluagh. Il s'agit d'une créature de l'ombre, un magicien ayant effectué un rituel obscur promettant l'immortalité. Cependant Merlin est le seul véritable gardien du rituel d'immortalité, et bien que la légende raconte qu'il en ait fait profiter Viviane et Morgane sans pour autant leur révéler le secret de ce sort, aucun mage n'est capable de pratiquer un rituel similaire sans en payer le prix fort. Un Sluagh peut prendre forme humaine, mais sa forme initiale depuis sa mutation en créature de l'ombre est celle d'une masse vaporeuse d'un noir profond et aux yeux luisants d'un rouge vif et profond. Il doit nourrir régulièrement d'âmes pour survivre, des âmes qu'il emprisonne dans son talisman de mage dont la pierre précieuse quelque soit sa couleur d'origine est devenue noire. Il laisse ainsi sur son passage bon nombre de corps sans vie dont les esprits sont voués à une éternité de tourment à l'intérieur de son talisman. C'est le prix de son immortalité illusoire.

A l'époque de la grande guerre, Morgane a beaucoup incité ses fidèles à tenter de devenir immortels, jalouse de ne pas détenir tous les secrets de ce rituel dont l'enchanteur est l'auteur. C'est pourquoi on retrouve au sein des morganiens qui sont revenus d'Avalon durant le solstice carmin, un grand nombre de Sluaghs.

Détruire son talisman est le seul moyen de tuer un Sluagh, pour l'éloigner et l'obliger à révéler sa véritable identité : il faut invoquer une lumière pure (cf.incantations).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heirs-of-stonehenge.forumactif.com



h . a . r . z
avatar

h . a . r . z
☾. Âge : Nul ne connait son âge véritable, elle semble ne pas subir les effets du temps. Bien qu'en apparence, on lui donnerait à peine quarante ans.
☾. Côté cœur : Qui oserait seulement lui demander ?
☾. Inscription à l'Université le : 15/02/2016
☾. Sortilèges rédigés : 79

MessageMar 11 Sep - 11:34

moruadh
savourez notre chant comme votre dernière mélodie
Oubliez le mythe des jolies petits sirènes vivants heureuses et guillerettes dans les merveilleuses profondeurs aquatiques de nos océans.

Les moruadhs (nom gaélique pour désigner ce qu'on peut communément appeler une sirène) sont des créatures aquatiques et solitaires. Un buste humain se terminant par une queue de poisson. Les moruadhs sont décrits comme laids dans leur forme initiale avec des doigts palmés, une peau oscillant entre le bleu pâle et un blanc verdâtre. Seulement leur chant et leur magie les rendent beaux, complètement irrésistibles même aux yeux des autres êtres vivants. Ils peuvent commander à l'élément eau ainsi qu'à la flore et la faune marine. Ils se nourrissent uniquement de chair humaine, et ne peuvent prendre forme terrestre que quelques heures avant de devoir rejoindre un plan d'eau. Un fait qui les a toujours rendu effroyablement jaloux des créatures terrestres.

Depuis la grande guerre, aucun moruadh n'avait été aperçu, certains disent qu'ils ont été bannis avec la fée Morgane, d'autre pensent qu'ils ont appris à se dissimuler parmi les humains. En réalité, les deux hypothèses ont du vrai. Quantité de Moruadh sont alliés à Morgane, depuis toujours. Ce qui explique pourquoi certains d'entre eux étaient bloqués à Avalon. Seulement, une poignée de Moruadh avaient jadis échappé au piège de Merlin, et on été suffisamment intelligent pour vivre sans faire de vagues pour ne pas attirer l'attention du Conseil.

Pour se reproduire, un moruadh mâle doit féconder une humaine ; au bout de six mois de grossesse, le fœtus dévore sa mère de l'intérieur pour en sortir et rejoindre instinctivement le plan d'eau le plus proche. Les moruadhs femelles sont stériles. Ce sont des créatures presque immortelles tant qu'elles passent suffisamment de temps dans l'eau et qu'elles se nourrissent en quantité suffisante de chair humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heirs-of-stonehenge.forumactif.com



Contenu sponsorisé


Message

Revenir en haut Aller en bas
 
les races.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES RACES DISPARUES
» Les races One Piecéennes [spoil]
» Les races jouables
» ♠ Les races ♠
» Races et classes de personnages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S T O N E H E N G E. ☾ :: the admissions office :: the sorcerer's manual-
Sauter vers: